Un maire jette une tonne de déchets sur une plage pour occuper les militants écologistes

En Corée du Sud, un maire a pris la liberté de déverser une tonne d'ordures sur une place locale afin de "sensibiliser à la gravité du problème des déchets côtiers", à la veille du World Clean Up Day qui se tenait le 21 septembre dernier.

Polluer plus (et de surcroît volontairement) pour donner du grain à moudre aux militants écologistes, c'est l'initiative polémique lancée par un maire coréen à la veille du World Clean Up Day.

Le 20 septembre dernier, l'élu local Lee Dong-Jin a réquisitionné une équipe de fonctionnaires afin de déverser "une tonne de déchets côtiers provenant des zones voisines" sur une des plages de Jindo. Le tout dans le seul but de les faire ramasser par les quelques 600 bénévoles locaux attendus le lendemain pour une grande journée de nettoyage collectif, affirment de nombreux médias locaux.

À lire aussi
En lisant la critique d'un restaurant, elle découvre que son mari la trompe

Dans un communiqué relayé par l'AFP, le maire Lee Dong-Jin justifie : "Nous avons apporté de la mousse de polystyrène et d’autres déchets côtiers collectés dans les zones voisines afin que les 600 participants puissent mener des activités de nettoyage", détaille-t-il, ajoutant que cette opération avait pour but de "sensibiliser à la gravité des déchets côtiers".

Pas de regret, donc, mais une garantie : Lee Dong-Jin a certifié que 100% des déchets ont été ramassés suite à cette "opération pollution". Selon lui, aucun n'aurait atteint l'océan et il "n’y a eu aucune pollution secondaire". Suite à cette polémique, le cabinet du maire a tout de même présenté ses excuses.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week