Le télétravail : une solution pour lutter contre le réchauffement climatique ?

Lignes de métro fermées, trains à l’arrêt, routes encombrées, réveil aux aurores… avec la grève, beaucoup de salariés sont dans l’impossibilité de se rendre au travail. Nombreux sont ceux qui ont opté pour le "télétravail." Un petit magique, apparu il y a déjà plusieurs années et qui consiste à travailler de chez soi. Une solution alternative que ferait d’ailleurs du bien à l’environnement…

En France, le télétravail est peu répandu. Son application, en dehors des jours de grève, reste très occasionnelle, explique RTL. Pourtant, nombreux sont ses avantages, pour le salarié, pour l’entreprise mais aussi pour la planète.

Un Français sur dix se rend au travail en voiture

Car dans l’Hexagone, plus de trois-quarts des personnes (70%) utilisent la voiture pour se rendre au travail, selon l’Insee. Elles feraient en moyenne dans les 30 kilomètres par jour. Or, le secteur des transports est l’un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, précise CNews. Restez chez soi pour travailler au lieu de compiler des allers-retours domicile-bureau est donc vu comme une solution pour réduire ses émissions de CO2.

Le site d’informations CNews cite l’exemple du groupe français Somfy basé à Cluses en Haute-Savoie, où près de 38% des salariés sont en télétravail au moins deux jours par semaine. La société estime que les 4 785 jours effectués en télétravail en 2018 ont permis aux employés d’éviter de parcourir 170 000 kilomètres. Ce qui représente, après un savant calcul, une trentaine de tonnes de carbone en moins dans l'atmosphère.

À lire aussi
Grève : vers un retour à la normale ? Quelles prévisions de circulation ce week-end ?

Ce que dit la loi

Ce n’est ainsi pas pour rien que la loi de Transition énergique, votée en août 2015, encourage les entreprises de plus de 100 salariés à appliquer le télétravail. Ces dernières sont d’ailleurs obligées, depuis le 1er janvier 2018, de mettre en place des plans de mobilité (PDM) : incitation au covoiturage, aide pour l’achat d’un vélo, création d’un service de navettes, télétravail, etc. Pour le moment, la loi n’est pas réellement respectée : seules 16 000 entreprises ont mis en place un tel plan, affirme RTL.

Productivité, arrêts maladie et télétravail

Quant aux arrêts maladie, une enquête, citée par RTL et menée par le commissariat à l'égalité des territoires, indique que les personnes qui travaillent occasionnellement de chez elles sont moins malades : elles auraient jusqu’à cinq jours et demi d'arrêt-maladie en moins par an ! Leur productivité augmenterait de 22% alors qu’elles dorment en moyenne, 45 minutes en plus. Bref, le télétravail, c’est bon pour la planète, pour la santé et le bien-être du salarié et pour l’entreprise !

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week

My Active Threads