"Martine s'en branle de Greta Thunberg" : le gros tacle d'une adjointe du ministre de l'environnement !

Béatrice Frecenon, l'une des adjointes du ministre de l'environnement, a lâché un gros tacle "sous couvert d'humour" à Greta Thunberg.

Vous connaissez les anciennes mais célèbres bandes dessinées des aventures de Martine ? Martine va à la campagne, Martine va au ski, ou encore Martine à la plage. Eh bien cette fois, "Martine s'en branle de Greta Thunberg". Rassurez-vous ce n'est pas le titre d'un véritable ouvrage, mais bien un gros tacle lancé par Béatrice Frecenon, directrice adjointe du cabinet du ministre de l'environnement, envers Greta Thunberg, la jeune militante écolo qui avait secoué l'assemblé nationale le 23 juillet dernier. 

Un trait d'humour invoqué  

"Bon, sur ce, les amis, cette fois je suis vraiment en vacances, j'attends mon avion. Gros bisous à tous et surtout à ceux qui ont encore le sens de l'humour", a écrit Béatrice Frecenondans un post public publié sur Facebook. Le message est accompagné d'une image détournant la couverture des albums pour enfants Martine, sur laquelle on peut lire "Martine s'en branle de Greta Thunberg". Une référence au refus de la jeune Suédoise de prendre l'avion, afin de lutter contre la pollution. Elle avait ainsi annoncé qu'elle se rendrait au Sommet mondial sur le climat organisé par l'ONU à New York fin septembre en voilier.

À lire aussi
Ce qu'il faut savoir de la COP25, qui s'ouvre à Madrid dans un climat tendu

"Greta Thunberg n'est qu'une gamine médiatisée" 

Selon le HuffPost et Le Parisien, Béatrice Frecenon se serait justifiée dans les commentaires de cette publication."Le sort de la planète ne dépend pas de moi et d'un trait d'humour qui n'a pas l'heur de vous plaire... sans compter que je sache, Greta Thunberg n'est qu'une gamine médiatisée, hein, dont on a encore le droit de plaisanter, elle n'est pas le changement climatique", aurait-elle écrit sous son message initial. La collaboratrice de Didier Guillaume aurait également répondu à un internaute l'interpellant sur les "enjeux environnementaux" actuels. "Oui je confirme, je n'avais pas du tout la prétention de répondre aux enjeux environnementaux, là je faisais un trait d'humour", confirme-t-elle.  

Face à la polémique, l'adjointe du ministre a supprimé sa publication, mais trop tard, puisque des membres du collectif Youth For Climate avaient eu le temps de capturer et de reposter son message destiné à Greta Thunberg et de préciser : "on ne doit pas avoir le même humour". Message reçu.  

 

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week