Un sondage révèle que plus d'un tiers des Français sont pour le retour du franc

Selon un sondage, 36% des Français sont favorables au retour du franc. L'euro n'est plus tellement apprécié en France...

L'euro n'a plus trop la cote auprès des Français selon ce sondage Ipsos/Logica réalisé pour l'association Lire la société et publié dans Le Monde. En effet, 36% des Français sont favorables à un retour du franc et 45% estiment que l'euro est un handicap pour l'économie française.

L'euro, un handicap pour le pouvoir d'achat

Ce sondage, relayé par l'AFP, montre que plus d'un tiers des Français veulent que la France sorte de la zone euro mais 60% souhaitent que la France y reste. Beaucoup plus de personnes sont d'accord pour dire que l'euro est "plutôt un handicap" pour l'économie française en général, 45% des personnes interrogées en tout. Seulement 64% pensent que c'est "plutôt un atout". Chez les indécis, 16% pensent que l'euro n'est "ni un atout ni un handicap", tandis que 5% ne se prononcent pas.

L'euro semble une monnaie trop faible pour faire face à la crise financière et cette monnaie unique est aussi perçue par 62% des Français sondés comme "plutôt un handicap" pour le pouvoir d'achat. Pour le commerce extérieur, les Français sondés sont autant (38%) à penser que l'euro est un atout ou un handicap. Cela n'est "ni un atout ni un handicap" pour 18% d'entre eux et 6% ne se prononcent pas.

Hésitations sur la politique monétaire à mener en Europe

Les pourcentages sont plus serrés en ce qui concernent l'atout ou le handicap que constitue l'euro pour l'économie des pays membres de la zone euro. Il y a 42% des Français qui pensent que c'est un atout, alors que 34% d'entre eux sont d'avis que c'est un handicap.

À lire aussi
Cette entreprise française a fait fortune grâce à l'Euro !

Il y a 49% des Français qui estiment qu'il faudrait "renforcer les pouvoirs de l'Union européenne en matière de politique budgétaire et fiscale", tandis que 37% pensent l'inverse. Les Français semblent assez divisés sur la politique monétaire de la France et de l'Europe, la crise de l'euro actuelle ne les aidant pas vraiment dans leurs prises de positions...

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week