"Une simple connerie de plus dans l’Histoire" : le co-fondateur d’Extinction Rebellion minimise l’Holocauste

Interviewé par un hebdomadaire allemand, Roger Hallam, co-fondateur d’Extinction Rebellion (XR) a estimé que la Shoah n’était qu’ "un événement presque normal," qu’un génocide parmi tant d’autres. Des propos qui ont provoqué une levée de boucliers outre-Rhin.

Dans le plus grand calme, le Britannique de 53 ans, activiste à Extinction Rebellion a déclaré à Die Zeitqu’il avait toujours considéré le génocide juif par les nazis "comme un événement régulier. Le fait est que des millions de gens ont régulièrement été tués dans des circonstances cruelles au cours de l'Histoire."

Il a ensuite tenté d’étayer ses propos en citant les massacres des populations africaines par les Européens à la fin du XIXème siècle. Finalement pour lui, la Shoah ne serait qu’ "une simple connerie de plus dans l’Histoire de l’humanité."

L’activiste ne s’est pas arrêté là. Roger Hallam a ensuite critiqué la culture de la repentance, "socle de l'identité allemande depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale," précise RTL. Selon lui, "un traumatisme poussé à l’extrême, peut créer une paralysie (qui empêche) d’en tirer les leçons."

"Roger n’est plus le bienvenu chez XR Allemagne"

La branche allemande d’XR a immédiatement dénoncé les propos de Roger Hallam. "Nous nous distançons nettement des déclarations de Roger Hallam qui minimisent et banalisent l'Holocauste," a-t-elle indiqué dans un tweet, ajoutant qu’il violait "les principes des XR qui ne tolèrent pas l'antisémitisme."

Elle lui a rappelé qu’il n’était qu’un des 15 fondateurs du mouvement et certainement pas le porte-parole des militants allemands. L’activiste ne sera ainsi "plus le bienvenu chez XR Allemagne."

À lire aussi
Ce message de Gad Elmaleh révolte les internautes et fait polémique

Un habitué des sorties polémiques

Le site Marianne rappelle que cette sortie de Roger Hallam n’est pas la première à poser problème. Dans une précédente interview à Die Zeit, l’homme avait déclaré : "contrairement aux mouvements de gauche classiques, nous n'excluons personne. Même ceux qui pensent un peu de manière sexiste ou raciste peuvent nous rejoindre."

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week