Le message que prévoyait le gouvernement britannique en cas d'attaque nucléaire pendant la guerre froide

Pendant la guerre froide, un message d'avertissement de quatre minutes a été développé afin d'alerter la population en cas d'attaque nucléaire. Voici son contenu.

Une voix féminine vous annonce la nouvelle : "Ce pays a été la cible d'une attaque nucléaire" , et vous prie de garder votre calme. Les consignes données sont très simples : ne pas sortir de chez soi et organiser au plus vite un rationnement de votre nourriture et de votre eau.

Un message plus terrifiant que rassurant

"Rappelez-vous qu'il n'y a rien a gagner à aller dehors. En quittant vos maisons vous vous exposez à un plus grand danger. Si vous sortez vous serez seuls, sans nourriture, sans eau, sans hébergement et sans protection. Vous pourriez mettre en danger votre famille et mourir."

Le message indique bien que la situation risque de rester la même pendant 14 jours ou plus... Il sera diffusé chaque heure, il vous est conseillé d'éteindre votre poste afin d'économiser vos batteries en cas de coupure d'électricité.

Fort heureusement ce message n'a au final jamais été transmis, le Royaume-Uni a même décidé de l'abandonner à la fin de la guerre froide !

Comment se protéger des retombées radioactives ?

Les personnes habitant à moins de 10 km des centrales nucléaires ont accès tout au long de l'année à des distributions de comprimés d'iode. La consommation d’iode stable est un moyen de protéger efficacement la thyroïde contre les effets des rejets d’iode radioactif qui pourraient se produire en cas d’accident nucléaire.

À lire aussi
Ce soldat a désamorcé 10 000 mines de talibans... avec une simple paire de pinces !

En cas de situation d'urgence (comme une attaque nucléaire ou l'explosion d'une centrale par exemple) les pouvoirs publics ont constitué de nombreux stocks territoriaux pour répondre à la menace de retombées radioactives. Evidemment ces comprimés ne suffisent pas à vous protéger totalement des effets radioactifs, alors restez bien chez vous !

Related:

 
Post a Reply