Une serveuse offre de la glace à des clients, leur pourboire va la laisser sans voix

Adrianna Edwards, une jeune Américaine qui travaille comme serveuse dans un fast-food au Texas, devait marcher plus de 24 kilomètres par jour pour faire l’aller-retour vers son travail. Mais sa vie a totalement changé depuis ce jeudi, jour de Thanksgiving aux États-Unis.

Chaque jour, cette jeune américaine doit marcher près de 5 heures pour atteindre et revenir de son travail, faute de moyens pour s'acheter une voiture, et en raison du manque de transports en commun dans la région. Adrianna Edwards travaille comme serveuse dans un restaurant de la chaîne de fast-food Denny’s, à Galveston, au Texas. "J’ai des factures à payer, il faut que je mange, et je suis obligée de travailler", justifie la jeune femme auprès d'une télévision locale. Elle parcourt donc chaque jour plus de 24 kilomètres pour travailler.

Une voiture sur le parking

Ce jeudi, la jeune serveuse a servi gratuitement un couple qui lui a demandé un peu de crème glacée supplémentaire. Une faveur acceptée par la jeune serveuse, qui ne s’attendait pas à recevoir un tel pourboire en retour. Et pour cause, le couple, qui avait eu vent de la situation d’Adrianna à la télévision, et qui s'est visiblement montré très séduit par le geste de la jeune femme, est revenu au restaurant quelques heures plus tard avec un "pourboire" hors du commun : les clés d’une Nissan Sentra 2011, garée sur le parking du restaurant.

30 minutes de trajet

"Adrianna a pleuré, ça m’a fait plaisir de la voir si touchée par notre geste", a confié la femme qui a offert la voiture. Le généreux couple s'est exprimé dans les médias mais a tenu à rester anonyme. "J’ai toujours l’impression de rêver. Toutes les deux heures, je vais voir par la fenêtre s’il y a encore la voiture", avoue pour sa part la jeune femme qui ne mettra désormais plus que 30 minutes pour rejoindre son lieu de travail. Par ailleurs, elle utilisera l'argent qu’elle mettait de côté afin de s'acheter une voiture, pour faire des études et s’inscrire à l’université.

À lire aussi
Malpolis, sales, petits : les 10 plus gros clichés des étrangers sur les Français

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week