50 Minutes Inside : l'hommage à Johnny Hallyday qui a fait polémique

Quelques heures à peine après la disparition de Johnny Hallyday, TF1 a diffusé une édition spéciale de son magazine 50 mn Inside. Une émission censée avoir été enregistrée après la mort du chanteur, mais qui a en réalité été réalisée avant son décès. On revient sur ce malaise télé.

Mercredi 6 décembre, TF1 avait diffusé en milieu d'après midi un numéro spécial de 50 mn Inside afin de rendre hommage à Johnny Hallyday qui venait de nous quitter plus tôt. Une émission de circonstance présentée par Nikos Aliagas et Sandrine Quétier qui donnait l'impression d'avoir été enregistrée quelques heures après la mort de l'artiste, mais qui en réalité a été mise en boite des semaines avant son décès.

Comme on pu le constater les téléspectateurs en jetant un oeil aux crédits affichés à la fin de l'émission, le copyright indiquait en effet : "TF1 Production - Novembre 2017". La chose était d'autant plus choquante que les animateurs avaient pris des mines attristées qui laissait penser que le chanteur venait tout juste de décéder. Sur les réseaux sociaux, la polémique n'a bien sûr pas tardé à enfler.

Sur C8, plusieurs chroniqueurs de Touche pas à mon poste!on également fait connaitre leur indignation, comme Benjamin Castaldi, qui a ouvertement affirmé qu'à ses yeux c'était "du foutage de gueule". "On m’aurait demandé de faire ça, j’aurais refusé", a dit très clairement l'animateur.

À lire aussi
Les 29 personnalités les plus détestées des Français

"Cela m’étonne de Nikos que l’on puisse faire un plateau, et en plus c’est son pote, en disant que Johnny est mort", a ajouté Castaldi. "C'est un manque de respect à Johnny et un manque de respect à la famille. C'est choquant", à pour sa part qualifier Bernard Montiel.

"C’est hyper choquant, même si on aime beaucoup Nikos", a tenu également à dire à son tour Elie Semoun qui était ce jour-là l'invité de l’émission.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week