La Tesla de la police tombe en panne de batterie en pleine course-poursuite

A plat, au très mauvais moment. Cette mésaventure est arrivée à un agent de Fremont en Californie. La Tesla, en phase d’expérimentation dans la police, a calé malgré ses 11 heures d’autonomie. Un malin avait juste oublié de charger la batterie.

En patrouille, il voulait seulement effectuer un contrôle de routine sur un véhicule suspect lorsque l’automobiliste a pris la fuite. A bord de sa Tesla modèle S 85, le policier l’a immédiatement pris en chasse, raconte CNN. Mais pas pour longtemps. La voiture toussote et s’arrête net, plus de batterie.

"Je viens de me rendre compte que je n’ai que six miles d’électricité dans ma Tesla, je vais probablement elle perdre dans une seconde," souffle le policier dans sa radio avant que le moteur ne se coupe. Le temps qu’une autre patrouille intervienne, il était trop tard, le suspect était déjà loin.

Cette opération ratée fait tache, d’autant plus que cette Tesla est réputée pour avoir au moins 502 kilomètres d’autonomie.

D’après un porte-parole de la police, le véhicule n’était en fait pas complètement chargé lorsque l’agent a pris son poste. "Cela arrive de temps en temps, notamment quand un agent retourne au poste pour un rapport et qu’il ne retourne pas sur le terrain," explique-t-il à CNN en précisant que le policier a débuté son service à 14 heures, alors que la course-poursuite a démarré à 23 heures.

La police de Fremont ne dispose que d’une seule Tesla, peinte avec leurs couleurs en noir et blanc et munie d’un gyrophare. Elle est quotidiennement utilisée depuis mars dernier dans le cadre d’un programme pilote visant à réduire les émissions de CO2. Jusqu’à maintenant, la voiture n’avait jamais failli à sa tâche.

À lire aussi
Combien voyez-vous de chiffres sur cette image ? L'illusion qui rend fous les internautes

En attendant, la voiture du suspect a été retrouvée abandonnée quelques kilomètres plus loin, à San José.

Related:

 
Post a Reply